La pathologie du pouvoir

Vendredi 10 juin 2011, Maison des sciences de l’homme, Montpellier.

La pathologie du pouvoir : vices, crimes et délits des gouvernants au Moyen Âge –  The pathology of power : vices, crimes, and offences of people in power in the Middle Ages

Cette première journée d’études, largement internationale, vise à explorer un thème délicat : celui de l’acceptation par les sociétés médiévales de la corruption et des seuils de déclenchement de l’inacceptable. La formulation choisie (la pathologie du pouvoir) insiste sur le caractère de dérèglement des équilibres internes au corps social et au corps politique que le déploiement des vices chez les dirigeants entraîne presque inévitablement. Les études prennent en considération aussi bien les élites politiques laïques que cléricales dans le Moyen Âge occidental.

Programme de la journée

9h30 : Introduction par Patrick Gilli, Université Montpellier III

  • 9h45 : Thomas Granier, Université de Montpellier III : « Lecture de l’histoire et mise en garde du prince : les gloses de l’Histoire romaine de Landolf Sagax du manuscrit Vat. Pal. lat. 909 »
  • 10h30 : Cédric Giraud, Université de Nancy 2 : « Simoniaci et incontinentes. La corruption des prélats de l’époque carolingienne au début de de la réforme ‘grégorienne’ »
  • 11h15 Bruno Lemesle, Université de Dijon : « Les prélats dilapidateurs de biens d’Église au temps du pape Alexandre III (1159-1181) »

Discussion et déjeuner

  • 14h Lidia Lanza, Université de Fribourg : « Giovanni Versoris e i regimi ingiusti : i casi della democrazia e dell’oligarchia ».
  • 14h45 Maïté Ferré, Université de Montpellier I : « L’utilité commune : justification juridique ou morale ? »
  • 15h30 : Riccardo Quinto, Université de Padoue : « Maladie, médecine et critique des « praelati » dans quelques ouvrages pour prédicateurs au tournant du XII siècle »

16h15 Pause

  • 16h 30 Flocel Sabaté, Università de Lleida : « Règle et pathologie du pouvoir dans la culture politique du pacte (s. XIII-XV) »
  • 17h15 : Marco Gentile, Université de Parme : »Gli ultimi Visconti: alcuni « casi patologici » al potere »

 

Laisser un commentaire