Armand Strubel

armand.strubel[a]orange.fr

Professeur (C.E.), littérature médiévale

Assistant Paris IV (1979-1981), Maître de Conférences à l’Université de Haute Alsace (1981-1988), Professeur aux Universités d’Avignon (1988-1999), puis Paris X (1999-2002), puis Montpellier. Trois mandats de vice-présidence. Séjours comme Professeur en visite à Columbia (New York) et à l’Université de Montréal. Depuis septembre 2010 Délégué scientifique « Lettres » à l’AERES et coordianteur SHS5 (Lettres, Arts, Philosophie et Langues)

Domaines de recherche :

Littérature allégorique – Littérature animalière (Roman de Renart, livres de chasse) – Texte et image

Formation :

(1986) Doctorat d’État (Paris IV) : La rose et le graal: techniques de la littérature allégorique en France au XIIIe siècle

(1981) Doctorat IIIe cycle Paris IV : Semblance et Senefiance: étude sur le vocabulaire et les conceptions de l’allégorie au XIIe et au XIIIe siècles

(1971-1975) École Normale Supérieure (Ulm)

(1973) Agrégation de Lettres

Domaines d’enseignement :

Littérature du Moyen Âge – Langue du Moyen Âge

Bibliographie (depuis 2001 uniquement) :

Éditions de texte

-Nouvelle édition et traduction du Roman de Fauvel, collection « Lettres Gothiques », à paraître automne 2011 (remis à l’éditeur en 2010)

-Nouvelle édition et traduction du Perlesvaus. Le Haut Livre du Graal, coll. « Lettres Gothiques », Le Livre de Poche, 2007. ISBN 9782253082248

– Direction de la réédition : Le Roman de Renart, nouvelle édition, traduction et notes, collection « Pléïade », Paris, Gallimard, avril 1998, rééd. 2008  ISBN 9782070113484.  (édition du texte selon un nouveau manuscrit, traduction, notes, notices et variantes des branches Ia, II, III, IV, IV bis, V, Va, VII, VIII,XVI, XVII, XXV -introduction générale, présentation de l’édition, bibliographie);(collab. pour les autres parties : R.Bellon, D.Boutet, S.Lefèvre)

Publications

« De Guillaume de Lorris à Jean de Meun : la personnification, une figure impossible ? » (ouvrage collectif sous la dir. De H.Braet, Louvain, 2011), p. 275-292, en cours de publication

« Entre le pont de Soussy et l’acointance de Réconfort : peut-on se passer du concept d’allégorie? », dans Charles d’Orléans. Une aventure poétique, Cahiers Textuel, éd. C.Croizy-Naquet et A.Paupert, Paris, 2011

« L’allégorie littéraire, une fatalité ? », dans  L’allégorie dans l’art du Moyen Age.Formes et fonctions. Héritages, créations, mutations, dir.C.Heck, actes du colloque de Paris, INHA – 27, 28 et 29 mai 2010, éd. Brepols, 2011, p.37-48

« Le pastiche à l’épreuve du manuscrit Bnf 146: le dépit amoureux deFauvel », dans Faute de style. En quête du pastiche médiéval, dir. I. Arseneau, Montréal, Presses de l’Université de Montréal, 2010, p. 123-142

« Le roman, la merveille», dans Un transfert culturel au XIIe siècle : Erec et Enide de Chretien de Troyes et Erec de Hartmann von Aue, éd.P.Del Duca, Presses Universitaires de l’Université Blaise Pascal, 2010, p.61-76

« De l‘imaginaire allégorique à l’imagination allégorique », Paysages critiques de l’imaginaire, I, PRIS-MA, XXV/1 (2010), p. 161-174

« Allégorie et Interprétation : le cas de l’Ovide Moralisé », dans Ovide métamorphosé. Les lecteurs médiévaux d’Ovide, éd. L. Harf-Lancnerl, Mathey-Maille et M. Szkilnik Presses de la Sorbonne Nouvelle, 2009, p. 139-162

« Ancienne Loi et Nouvelle Loi dans le Haut Livre du Graal », Littérature et révélation au Moyen Age, IIIAncienne Loi, Nouvelle Loi, Numéro spécial de Littérales, N° 43, 2009, p. 1321-148

« Enseigner la chasse par la parole et l’image », dans Froissart à la cour de Béarn.L’écrivain, les arts et le pouvoir, éd. V.Fasseur, Brepols, 2009, p.249-274

– Direction du numéro CXII/2, Année 2008, de la Revue des Langues Romanes, L’ironie au Moyen Age.

« L’ironie et la littérature du Moyen Age : esquisse d’un chantier» , chapitre introductif, Revue des Langues romanes, CXII/2 (2008), p. 3-15

« Pour une lecture ironique de Jean de Meun : mise au point sur une notion galvaudée », Revue des Langues romanes, CXII/2 (2008), p. 113-140

« A quoi rêvent les coqs : le songe et le Roman de Renart», Actes du colloque Sommeil, songes et insomnies, 28-29 septembre 2006, éd. Denis Hue, Elisabeth Gaucher, Christine Ferlampin-Acher, Perspectives médiévales, supplément au numéro 32, 2008, p..

« Le poète, le jongleur et la ville », Memini. Travaux et documents, Montréal, N° 11 (2007), p. 7 – 23

« Ironie, parodie, allégorie : le rire renardien et la branche I », Méthode ! Revue de littératures, 13 (2007), p.21-31

– Bibliographie pour le Roman de Renart, L’Information Littéraire, 2007

« Perlesvaus », La légende du Graal dans les littératures européennes, éd. M. Stanesco, Paris, Hachette, 2006, p. 370-474

« La prose du Perlesvaus », actes du colloque Ecrire en vers, évcrire en prose : une poétique de la révélation, Paris X, 23-25 mars 2006, Littérales 41, 2007, p.187-207

« Le sens de l’Écriture et le déchiffrement du monde », p. 237-262 ; « Lisible et visible: ekphrasis et allégorie », p. 291-315 ; « Le Roman de Renart », p. 513-518, dans Histoire de la France littéraire, (dir. M. Prigent) vol. I Naissance, Renaissances. Moyen Âge – XVIe siècle, éd. M. Zink et F. Lestringant, Paris, Presses Universitaires de France, 2006

« Mélancolie et inspiration à la fin du Moyen Age », dans Inspiration. Le Souffle créateur dans les arts, littératures et mystiques du Moyen Age européen et proche oriental, éd. Roger Grozelier, Claire Kappler, Paris, l’Harmattan, 2006, p..

« La littérature allégorique au Moyen Age : état de la recherche », N° spécial de Perspectives Médiévales : Trente ans de recherches en langues et littératures médiévales, mars 2005, p. 421-432

« Conjointure et senefiance dans le Perlesvaus : Les apories du roman parabole», dans Furent les merveilles pruvees…Mélanges Dubost, éd. F. Gingras, F. Laurent et J.R. Valette, Champion, 2005 (Colloques, congrès et conférences sur le Moyen Age, N° 6), p. 599-618

« Jean de Meun : la digression comme principe d’écriture», dans Ch. Connochie (éd.), La digression dans la littérature et l’art du Moyen Age, Senefiance, actes du colloque du CUERMA, Presses de l’Université de Provence., 2005, p. 377-390

« Bêtes rouges et bêtes noires: à propos d’une classification cynégétique », dans Par les mots et les textes, Mélanges à Claude Thomasset, éd. D. James-Raoul, D. Jacquart et O. Soutet, Presses de l’Université Paris-Sorbonne, 2005, p.717-728

« René d’Anjou, le tombeau de l’allégorie », dans L’Allégorie de l’Antiquité à la Renaissance, éd. B. Pérez-Jean et P. Eichel-Lojkine, Champion, 2004, p. 402-414

« Huon de Méry, le romanesque et l’épique dans le Tornoiement Antecrist », actes du colloque de Paris X, Le romanesque dans l’épique, éd. D. Boutet, paru dans Littérales, 31, 2003, p. 199-213

« Le coeur hypostasié, réifié, personnifié », dans Le Coeur de l »antiquité au XVIIe siècle, Physiologie, mystique, imaginaire, Micrologus, XI, 2003, p. 449-468

-Le Théâtre au Moyen Age. Naissance d’une littérature dramatique , Paris, Bréal, 2003. ISBN 2749500834

– Grant senefiance a: allégorie et littérature au Moyen Age, (collection « Essais et synthèses »), Paris, Champion, 2002. ISBN 97827453119524

– Responsabilité de la partie « Littérature française et occitane du Moyen Age », pour le Dictionnaire du Moyen Age, Presses Universitaires de France, éd. M. Zink, Cl. Gauvard, A. de Libera, 2002

« La muse perdue et retrouvée : figures de l’inspiration au Moyen Age »,  dans Propos sur les muses et la laideur, Littérales, N°28, 2001, p. 35-52.

« Éditer le Roman de Renart », L’information littéraire, volume 53-2 (2001), p. 32-38

« L’allégorie et la description: le début du Roman de la Rose de Guillaume de Lorris », dans “Riens ne m’est seur que la chose incertaine”. Études sur l’art d’écrire au Moyen Age offertes à E. Hicks, éd. J.C.Mühlethaler et D.Billotte, Slatkine, Genève, 2001, p.121-132

Comptes-rendus :

-Philippe MAUPEU, Pèlerins de vie humaine. Autobiographie et allégorie narrative, de Guillaume de Deguilleville à Octavien de Saint-Gelais, Paris, Honoré Champion, 2009, Le Moyen Age

-Massimo BONAFIN, Le Malizie della Volpe. Parola letteraria e motivi etnicinel Roman de Renart, Rome, Carocci, 2006, Cahiers de Civilisation Médiévale

De la Rose. Texte, Image, Fortune, éd. C.BEL-H.BRAET, Synthema, 2006, Le Moyen Age

-Virginie MINET-MALNY, Esthétique et pouvoir de l’oeuvre allégorique à l’époque de Charles VI, Information Littéraire 2006/2

– Daniel HELLER-ROAZEN, Fortune’s Face. The Roman de la Rose and the Poetics of Contingency, Baltimore/Londres, JOHN Hopkins UP, 2003, Le Moyen Age

Die Lanze und die Feder. Untersuchungen zum Livre du Chevalier Errant von Thomas III, markgraf von Saluzzo, R.FAJEN, 2003 (Le Moyen Age)

-The Roman of the Rose Illuminated, A.BLAMIRES-G.C.HOLIAN, Cardiff, 2002


 

 

Laisser un commentaire