Patricia Victorin

patricia.victorin@univ-montp3.fr

Formation et Fonction :

Agrégée de Lettres Modernes, doctorat nouveau régime soutenu en 1999 à Paris III, sous la direction d’Emmanuèle Baumgartner.

Maître de conférences HDR en Langue et Littérature du Moyen Âge à l’Université Paul-Valéry de Montpellier III depuis 2003. (MCF depuis 2000, d’abord à l’UPPA, Université de Pau et des pays de l’Adour),

HDR soutenue le 22 novembre 2013 à Rennes II (sous la direction de Christine Ferlampin-Acher) sur le sujet suivant « Poétiques nostalgiques: traces et rémanences dans la littérature médiévale du roman arthurien tardif aux Chroniques de Froissart ».

Domaines de compétence : Langue et Littérature médiévales. Modernités médiévales.

Ouvrages scientifiques :

  • Ysaïe le Triste, Une Esthétique de la Confluence : Tours, Tombeaux, Vergers et Fontaines, Paris, Champion, 2002, (Bibliothèque du XVe siècle, n°63)
  • Le Conte du Papegau, édition et traduction avec H. Charpentier, Paris, Champion, Classiques Moyen Âge, 2004

Direction d’ouvrage ou collaboration:

  • Co-direction d’ouvrage avec Sylvie Triaire, Deviser, diviser : pratiques du découpage et poétiques du chapitre de l’Antiquité à nos jours, Montpellier, PULM, (« collection des Littératures », série Le Centaure), 2011
  • Lire les textes médiévaux aujourd’hui : historicité, actualisation, hypertextualité, Actes du Colloque de Montpellier III, 25-26 janvier 2010, (sous la direction de P. Victorin), Paris, Champion, 2011
  • Cultiver les lettres médiévales aujourd’hui, Perspectives médiévales 36, 2015 (direction Sébastien Douchet avec la collaboration de Sophie Albert et Patricia Victorin), disponible sur le site http://peme.revues.org/7218

Ouvrage scolaire (vulgarisation)

CDRom scolaire « Explorer le Moyen Âge », édité conjointement au DVD « le Moyen Âge en lumière », sous la direction de Jacques Dalarun, Paris, Fayard, 2002. Mon travail a consisté dans l’élaboration d’une base de données comprenant 200 textes littéraires du Moyen Âge, avec des notices et pistes d’analyse ainsi que dans la rédaction d’un ouvrage pédagogique d’accompagnement, en collaboration avec une historienne et une comparatiste. (CDRom : Explorer le Moyen Age, Paris, éd. Nouveau Monde, 2002)

Articles et communications :

  • « Le Babil d’un clerc dangereux » (sur les Fatrasies de Philippe de Beaumanoir), Revue TXT (direction de Christian Prigent), n°31, pp.64-67, 1992. (lecteurs non spécialistes).
  • « La fin des illusions dans Ysaïe le Triste ou Quand la magie n’est plus qu’illusion », dans Senefiance n°42, 1999, pp.571-578.
  • « La Reine Yseut et la Fée Morgue ou la maternité impossible dans Ysaïe le Triste», dans Bien Dire et Bien Aprandre, 1999, pp.261-275.
  • « Le nombril de Mélusine ou la laideur en partage dans la Mélusine de Jean d’Arras », dans Senefiance n°43, 2000, pp.533-546.
  • « Le nu et le vêtu dans le Roman de Silence : métaphore de l’opposition entre Nature et Norreture», dans Senefiance n°47, 2001, pp.365-382.
  • « Engien et merveille dans le Merlin en prose du pseudo-Robert de Boron : la part du diable, l’œuvre de Dieu », Cit. n°15, novembre 2000, pp.37-42.
  • « La dame à la souquenille et au chaperon azurés ornés de perroquets verts ou Les portraits de Toute Belle dans le Voir Dit de Guillaume de Machaut », dans Méthode !, Revue de Littératures (revue consacrée au programme d’agrégation de lettres modernes) n°1, novembre 2001, pp.31-44.
  • « Un nain et un papegau : de nouvelles muances de Merlin au XVe siècle dans Ysaïe le Triste et le Chevalier au papegau? », dans Esplumeoir (direction Anne Berthelot) n°1, 2002.
  • « Le perroquet en cage et le chevalier Arthur à la découverte du monde : monde, autre monde et immonde dans le Chevalier du Papegaut», Actes du Colloque sur le Monde et l’Autre Monde de Rennes II (2001), paru chez Paradigme, 2002 (sous la direction de Denis Hüe et Christine Ferlampin-Acher), pp. 397-423
  • « Les Vœux du Butor dans Ysaïe le Triste: à la confluence du romanesque et de l’épique », dans Le romanesque dans l’épique, (Actes du colloque de Paris X-Nanterre 22-23 mars 2002) sous la direction de D. Boutet, Littérales n°31, 2002, pp.179-197.
  • « Psittacisme et captivité dans le Chevalier du papegau et Tirant le Blanc», dans Du roman courtois au roman baroque, (Actes du Colloque des 2-5 juillet 2002), sous la direction d’E. Bury et F. Mora, Paris, Les Belles Lettres, 2004, pp.135-159.
  • « Pour abregier… Statuts et enjeux du dispositif digressif dans Jehan de Saintré», dans La Digression dans la littérature et l’art du Moyen Âge, Senefiance n°51 (Actes du Colloque du CUERMA, 19-20-21 février 2004), pp.409-429.
  • « Enfance, parodie et répétition dans deux romans arthuriens du Moyen Âge tardif : entre balbutiement et radotage », n° spécial intitulé De l’usage des vieux romans, sous la direction de Francis Gingras et Ugo Dionne, Etudes françaises, Montréal, 2006, pp. 63-89. ISBN : 2-7606-1930-3 Disponible en ligne
  • « Du papegau au perroquet : antonomase et parodie », dans Cahiers de Recherches Médiévales, La Tentation du parodique dans la littérature médiévale (sous la direction d’Elisabeth Gaucher), 2008, pp.145-166 Disponible en ligne
  • Participation aux Mélanges offerts à Stoyan Atanassov, 2008. (écrit non scientifique) « Oiseuses en forme de remembrances », dans L’Homme dans le Texte, Mélanges offerts à Stoyan Atanassov, Presses universitaires de Sofia, 2008, pp.496-499.
  • « Le reste et le remanant: le cor et la plume dans deux romans arthuriens de la fin du Moyen Âge », Plumes et cornes dans la littérature médiévale. Attributs, signes et emblèmes. (dir. Fabienne Pomel), Rennes, PUR, 2010, pp.111-127
  • « Quand la métaphore s’incarne : réflexions sur l’entrelacement végétal du Lai du Chèvrefeuille à Ysaïe le Triste », Actes du Colloque de Paris III en hommage à Emmanuèle Baumgartner, « des Tristan en vers au Tristan en prose » en février 2007, paru dans Des Tristan en vers au Tristan en prose, Hommage à Emmanuèle Baumgartner (textes réunis par L. Harf, L. Mathey-Maille, B. Milland-Bove et M. Szkilnik), Paris, Champion, 2009, pp.221-238.
  • « Ordenance et desghysance dans le Mélyador de Froissart », dans Revue des langues romanes, tome CXIV, année 2010, n°2, Le déguisement dans la littérature française du Moyen Age, sous la direction de Jean Dufournet et Claude Lachet, pp.327-366.
  • « L’écriture en second : incidence et anecdote chez Froissart et Dumas », Ravy me treuve en mon déduire, nouvel hommage à Jean Dufournet (ouvrage dirigé par Elisabeth Gaucher-Rémond et Luca Pierdominici), Aras Edizioni, 2011, pp.317-346
  • « La rétro-écriture ou l’écriture de la nostalgie dans le roman arthurien tardif : Ysaïe le Triste, le Conte du Papegau et le Mélyador de Froissart », dans Arthurian Literature (2013), pp.158-181
  • « Remarques sur le motif de la mise en cage dans le roman arthurien tardif en Europe (Tirant le Blanc, le Conte du Papegau, la Tavola Ritonda) », dans Réalités, Images, Ecritures de la prison au Moyen Âge (direction Jean-Marie Fritz et Silvère Ménégaldo), Dijon, Editions Universitaires de Dijon, 2012, pp. 59-75.
  • « Le paradoxe nostalgique ou Chrétien de Troyes revu et corrigé dans le Conte du Papegau», Actes du colloque de Bordeaux 2012, dans Texte et contre-texte pour la période pré-moderne, (dir. Nelly Labère),Bordeaux, Ausonius éditions, 2013, pp.77-84.
  • « Dumas en Froissart : le romancier et le chroniqueur », dans les actes du Colloque de Caen 2012, Dumas Critique (dir. Julie Anselmini), Université de Limoges, PULIM, 2013, pp. 167-189
  • A paraître en 2015 :
  • « Reconstruction légendaire d’un épisode de la Guerre de Cent Ans : le Combat des Trente depuis Froissart au Barzaz Breiz de Hersart de la Villemarqué », séminaire Histoire des Bretagnes: en marge des Bretagnes médiévales, (H. Bouget, M. Coumert), 4 octobre 2013, Quimper (Centre de Recherches Bretonnes et Celtiques), à paraître en 2015
  • « Froissart, un poète de son temps. Réception de Froissart poète au XIXe siècle : entre érudition et fiction », Colloque de la SLLMOO (organisé par V. Dominguez et E. Gaucher-Rémond, Nantes 2012), à paraître dans Perspectives médiévales en 2015
  •  » Le somnambulisme dans le Livre III des Chroniques et dans le Mélyador de Froissart: détail monstrueux ou clef de lecture? », Colloque l’université d’Artois, (Mireille Demaules), Expériences oniriques dans la littérature du Moyen Âge au XVIII e siècle, 30-31 mai 2013, à paraître chez Champion en 2015
  • « Les Chroniques de Froissart traduites par Lord Berners : rivalité avec Artus de Bretagne ou cause commune? », Colloque de Rennes sur Artus de Bretagne. Un roman arthurien tardif et sa réception (C. Ferlampin-Acher et D. Hüe), 10-11 octobre 2013, à paraître en 2015 aux PUR.

Autres : entretiens d’artistes :

  • Patricia Victorin, « Un théâtre pour la poésie. Entretien avec Michel Arbatz  », Perspectives médiévales [En ligne], 36 | 2015, mis en ligne le 01 janvier 2015, URL : http://peme.revues.org/7409 ; DOI : 10.4000/peme.7409
  • Patricia Victorin, « Il ne s’agira pas de pureté… Entretien avec Céline Minard », Perspectives médiévales [En ligne], 36 | 2015, mis en ligne le 01 janvier 2015, URL : http://peme.revues.org/7432 ; DOI : 10.4000/peme.7432
  • Patricia Victorin, « Arc électrique, étincelles – et  ça fabrique de la fiction… Entretien avec Christian Prigent », Perspectives médiévales [En ligne], 36 | 2015, mis en ligne le 01 janvier 2015, URL : http://peme.revues.org/7423 ; DOI : 10.4000/peme.7423

Activités d’administration et jury de concours :

  • Membre de la commission de spécialistes (fonction de vice-présidente) de l’université Paul Valéry de 2005 à 2008
  • Membre de la commission de spécialistes de l’université de Pau. (2002)
  • Membre du jury pour le Professorat des Ecoles en 1995 à Quimper, (épreuves écrites)
  • Membre du jury de Capes (lettres modernes) : épreuves écrites d’ancien français (en 2001 et en 2002)
  • Membre du jury de l’agrégation interne de lettres modernes (écrit et oral) en 2007 et 2008

Activités scientifiques :

  • Membre du comité de rédaction de la Revue Méthode ! (consacrée au programme de l’agrégation de lettres) depuis 2003. Je suis chargée de coordonner le chapitre dévolu à la littérature médiévale (soit un ensemble de 3 à 5 contributions par an).
  • Organisation d’un colloque international les 25-26 janvier 2010 : « lire les textes médiévaux aujourd’hui »
  • Co-organisation d’une journée d’étude avec l’historien médiéviste Vincent Challet « Du meurtre en politique : regards croisés sur l’utilisation de la violence en contexte populaire », séminaire du CEMM, mars 2015
  • Auteur de recensions pour la revue Le Moyen Age, pour la CRMH, pour Fabula, pour Perspectives médiévales
  • Philippe Frieden, La Lettre et le miroir. Ecrire l’histoire d’actualité selon Jean Molinet, Paris, Champion, « Bibliothèque du XVe siècle » n°78, 2013, 477 p., pour Perspectives médiévales n°36, 2015
  • Lecteurs, lectures et groupes sociaux au Moyen Âge, sous la direction de Xavier Hermand, Etienne Renard et Céline Van Hoorebeeck, Turnhout, Brepols, 2014 (Texte, Codex & Contexte, 17), pour Perspectives médiévales, n°36, 2015
  • Alberto Varvaro, La Tragédie de l’Histoire. La dernière œuvre de Froissart, Paris, Classiques Garnier (« Recherches littéraires médiévales » 8), 2011, pour la CRMH http://crm.revues.org/12692
  • Caroline Prud’Homme, Le discours sur le voyage chez les écrivains de la fin du Moyen Âge, Paris, Champion (« Essais sur le Moyen Âge » 54), 2012 pour la CRMH http://crm.revues.org/12879
  • Le Récit idyllique. Aux sources du roman moderne, éd. Jean-Jacques Vincensini et Claudio Galderisi, Paris, Classiques Garnier, 2009, pour la revue Le Moyen Age Fabula : http://www.fabula.org/revue/cr/395.php
  • Ulrich von Zatzikhoven, Lanzelet, Texte présenté, traduit et annoté par René Pérennec, Grenoble, ELLUG, 2004.http://www.fabula.org/actualites/ulrich-von-zatzikhoven_8751.php

–                      Membre de sociétés savantes :

SOCIÉTÉ DE LANGUE ET LITTÉRATURE MÉDIÉVALES D’OC ET D’OÏL (SLLMOO), Société Internationale Arthurienne, SATOR, Modernités médiévales

Laisser un commentaire