Elsa Guyot, chercheuse associée au Centre d’études médiévales de Montpellier (CEMM), remporte le Prix de thèse en cotutelle France-Québec 2016

Elsa Guyot, chercheuse associée au Centre d’études médiévales de Montpellier (CEMM), remporte le Prix de thèse en cotutelle France-Québec 2016

Elsa Guyot, diplômée d’un doctorat en histoire de l’art (Université Paul-Valéry Montpellier 3 et Université de Montréal), a été désignée lauréate française du Prix de thèse en cotutelle 2016. Ce prix, remis par l’Association francophone pour le savoir et parrainé par le Ministère des Relations internationales du Québec et le Consulat général de France à Québec, récompense les meilleures thèses produites dans le cadre d’une convention de cotutelle franco-québécoise.

Titre de la thèse : « Les représentations du Moyen Âge au Québec à travers les discours muséaux – Pour une histoire du goût, du collectionnement et de la mise en exposition de l’art médiéval au Québec ». Sous la direction de Géraldine Mallet et de Christine Bernier

Axes de recherche : histoire de l’art médiéval, réception du Moyen Âge dans les sociétés modernes et contemporaines, histoire des collections et des musées, évolution des expositions temporaires sur le Moyen Âge, collections d’art médiéval au Canada, goût pour le Moyen Âge au Québec, histoire sociale et culturelle du Québec, histoire des musées québécois, histoire des expositions, archive de l’exposition

Un résumé de la thèse a été publié en juillet 2016 dans le Bulletin du centre d’études médiévales d’Auxerre (BUCEMA) : https://cem.revues.org/14378

Notice biographique :

Elsa Guyot est historienne de l’art, spécialiste en art médiéval et en muséologie. Elle a réalisé sa thèse en cotutelle avec l’Université Paul-Valéry Montpellier 3 et l’Université de Montréal, pour laquelle elle a obtenu la mention « Félicitations du jury à l’unanimité ». Proposant une analyse inédite d’un corpus d’expositions tenues dans des musées québécois sur le thème du Moyen Âge, ses recherches ont permis d’apporter un éclairage nouveau sur l’histoire sociale, culturelle et muséale du Québec. En 2013, elle a organisé avec le soutien du Centre d’études médiévales de Montpellier (CEMM) un colloque international et interdisciplinaire sur le thème des usages politiques et identitaires du passé dans les expositions muséales. Elle est l’auteure d’articles portant sur l’art médiéval, sur la muséologie et sur la réception du Moyen Âge dans des espaces hors Europe. En 2015, le FICSUM (Fonds d’investissement des cycles supérieurs de l’Université de Montréal) lui a décerné le Prix de vulgarisation scientifique pour son article « La Tapisserie de Bayeux : une image du passé pour parler du présent », paru dans la revue Dire (revue des étudiants des cycles supérieurs de l’Université de Montréal). Son parcours international l’a amenée à participer à des colloques en Allemagne, au Canada et en France. Riche d’expériences professionnelles en institutions muséales (Musée des beaux-arts de Montréal, Musée municipal de Gannat, Centre d’exposition de l’UdeM), elle a également enseigné l’histoire de l’art en lycée et à l’université.

Elsa Guyot est membre de l’Association francophone pour le savoir (Acfas).

Voir son profil : http://www.acfas.ca/index.php/user/58487

Les commentaires sont fermés.